Collection "De l'oeil à l'Être"

 

La jeune fille de l'eau - Notre vie a un sens

 

 Quatrième de couverture

La collection « De l’œil à l’Être »

Les ouvrages de la collection « De l’œil à l’Être » sont des études courtes d’œuvres diverses (films, pièces de théâtre, livres) permettant d’illustrer les nombreuses notions et concepts abordés par Ygrec dans ses livres, ses correspondances, etc. Dans tous les ouvrages de la collection, Ygrec s’appuie sur les scènes et les personnages de l’œuvre pour guider le lecteur dans sa quête de Sens, tout en posant un regard critique sur notre société.

 

La jeune fille de l’eau – Notre vie a un sens

Avec « La jeune fille de l’eau », M. Night Shyamalan nous offre un merveilleux conte. Le film n’a pas eu un franc succès. C’est que, pour l’apprécier, il est nécessaire de retrouver son âme d’enfant, et que beaucoup ne sont pas prêts à ce bonheur. C’est un film plein de poésie et de Sens dont Ygrec nous aidera à découvrir les messages. Tout est en nous. L’ordinaire l’est si peu en vérité ! La grandeur habite souvent le cœur des plus humbles. Ouvrons les yeux et suivons la piste du plus précieux des guides : l’enfant que nous avons toujours été.

 

 

 Un livre ouvert... 

Voici un joli conte. Et comme tous les contes, les images, les scènes, les situations, les dialogues ont une valeur symbolique importante. Ne passons pas à côté des messages véhiculés par ce film. Sachons nous arrêter sur l'innocence et la pureté, sur les liens invisibles qui nous unissent tous, sur le rôle que chacun de nous doit interpréter sur cette immense scène qu'est la terre.

 Le mot d'Ygrec...

Ce film est empli de messages et il nous sera difficile de les aborder tous. Mais nous ouvrirons encore quelques portes, nous essaierons, à nouveau, de faire entrer la lumière. Libre à chacun de garder cette lumière ou de la rejeter. L'oeuvre et son réalisateur ont tellement été discrédités que beaucoup ne se sont pas arrêtés pour savourer les 105 petites minutes de bonheur de cette histoire. Quel dommage !

 

 

 Extraits

 

Chapitre : Comprendre – Paragraphe : Le personnage de Vick

 

….le beau rôle n’est pas donné à Vick, mais à son livre et aux paroles écrites. Vick est le « vaisseau », celui qui va porter les mots du changement. Son corps disparaîtra mais ses mots resteront.

Ce personnage nous rappelle que, depuis toujours, ceux qui disent la vérité vivent trop peu pour la clamer longtemps. Guy Béart le chantait de manière très gaie. 

 

L’influence de Story va réveiller, en Vick, la volonté de poursuivre son œuvre. Malgré les révélations qu’elle lui fait, ou peut-être grâce à elles, il reste humble. Malgré la mort programmée et devinée, il accepte et assume son projet de vie. Tout réside dans l’éveil qui supprime la peur, car la peur paralyse, rend aveugle et sourd aux messages de l’univers. La peur bâillonne la petite voix, elle l’enferme plus sûrement que la plus solide des prisons. Il ne s’agit pas ici de peur primaire, mais de la peur de prendre ses responsabilités.

 

Vick est un homme ordinaire et qui le reste. Il est cependant capable de belles créations. N’importe qui peut se reconnaître en Vick quand il parle, quand il s’interroge, quand il a peur. Chacun de nous peut offrir la beauté et la vérité. Chacun de nous a aussi son rôle à jouer, un rôle peut-être moins glorieux, du point de vue terrestre, que celui de l’écrivain célèbre, mais tout aussi important du point de vue de l’univers…..

 

Chapitre : Comprendre – Paragraphe : Croire

 

Le film nous invite à croire. Il ne s’agit pas ici de croire en une nymphe déposée par un aigle d’un  point de vue purement matériel.

 

Il s’agit de croire que beaucoup de choses sont possibles si nous commençons par croire en nous-mêmes, à croire en quelque chose de plus grand et qui nous dépasse, à croire en un projet auquel nous aurions souscrit et que nous aurions oublié.

 

Les personnages du film veulent croire en la mission de Story parce qu’ils pensent, parce qu’ils croient que le monde peut encore changer. Tout au fond d’eux-mêmes vit une étincelle d’espoir qui ne demande qu’à devenir un grand feu.

 

Nous avons désappris à croire, mais  cette petite flamme nommée espoir peut naître en chacun de nous pour nous mener à la confiance.

 

Espoir, croire, confiance ! Des mots bien trop lumineux pour nos ego,  et jetés dans la corbeille bien pratique de l’utopie.

 

 

 Table des matières

 

LA COLLECTION « DE L’ŒIL A L’ÊTRE »

INTRODUCTION

SYNOPSIS ET FICHE TECHNIQUE

ENVIRONNEMENT

LES PERSONNAGES

Premier aperçu

Les personnages

Les personnages comparés

LES SCENES

COMPRENDRE

Tous les personnages de ce conte croient

Story et Cleveland se guérissent l’un l’autre

Au-delà des apparences

L’homme a désappris à écouter

On ne vous dit jamais qui vous êtes

La reine narf

Elle pense que cela s’apprend

Le scrunt arrive en même temps que la narf

Le personnage secondaire antipathique

Qui a mis cette jeune fille en danger

Servir

Le personnage de Vick

Nous sommes tous connectés

Croire

À L’ÉCOUTE DES AUTRES

La sentiment de culpabilité chez Cleveland

Trouver sa place

CONCLUSION

 

 Acheter ce livre

 

                              chez Amazon                                      Aller à la page "Où trouver mes livres"

                                                                                                          

                                                                               
 
 

                                                                                                     

                                           

 

                                                                                                              

 

 

© 2016 Ygrec