Ygrec répond à vos questions

 

Les fils de l'homme - L'espoir au corps

 

 

Disons « NON » ENSEMBLE

 

Citation du livre « Les fils de l’homme – L’espoir au corps » - Collection « De l’œil à l’Être » (But de la collection : Un film est étudié et devient un outil de développement personnel).

Apprenons à dire NON, avant qu’il ne soit trop tard, et à dire NON, ENSEMBLE, pour que naisse un monde meilleur.

 

 

Nous trouvons cette phrase dans la conclusion du livre.

Le film « Les fils de l’homme » nous montre un avenir terrifiant mais possible. C’est l’avenir d’un monde où l’homme détruit la nature et la terre sans penser aux conséquences. C’est un monde où on nous formate pour consommer toujours plus, mais pas toujours mieux.

Il faut apprendre à dire NON d’abord individuellement. Mais chaque être a peu de poids face à la grande machine du « capital ». Dire NON ensemble est bien plus efficace.

Faut-il adhérer à une association, à un parti ? Voilà votre question,  chers lecteurs. Ma réponse sera, comme d’habitude, nuancée. Je dirais que ce n’est pas toujours nécessaire. Tout dépend de vous.

Certains ont besoin de se sentir entourés, de savoir concrètement que d’autres pensent comme eux et luttent.

D’autres ne souhaitent pas se joindre à un groupe déterminé. Ils ont l’impression qu’un cadre les limite ; et ils ont parfois raison. Ils préfèrent écrire, relayé la véritable information, participer à des manifestations mais sans étiquette. Cette action-là aussi est bonne. Chacun doit choisir ce qui lui convient.

La deuxième catégorie vous semble individualiste sans doute. Vous craignez qu’elle ne supprime  le mot ENSEMBLE.

« Dire non ensemble » ne veut pas forcément dire défiler sous la même bannière.   C’est aussi savoir que d’autres vous rejoignent dans vos convictions, dans vos protestations. C’est aussi comprendre que l’on n’est pas seul dans sa quête. C’est savoir que l’on est soutenu lorsqu’on écrit ou lorsqu’on dénonce l’innommable. 

Nous avons besoin, chers lecteurs, des uns et des autres, car la tâche est rude pour éveiller nos frères endormis. Chacun est utile à sa façon. Quelque chose unit ceux qui veulent dire NON au système. Ce quelque chose est plus fort que tout, c’est une idée ; et une idée vit au-delà du temps et des hommes. Il suffit, alors, d’un tout petit rien, pour que chaque individu rejoigne un ENSEMBLE, provisoire ou durable, comme ces milliers de gouttes d’eau qui un jour peuvent former une vague.

Alors, chers lecteurs, continuons à dire NON ….. chacun à notre manière.

 

© 2016 Ygrec